CFP French Historical Studies: Music and French History/La musique et l’histoire française

Call for Papers from French Historical Studies: Music and French History/La musique et l’histoire française

The editors of French Historical Studies seek articles for a special issue on music in the Francophone world to appear in 2022.

The history of the music of France has traditionally been studied as a separate category without the same robust interest as other cultural artifacts such as film and literature. More recent scholarship illuminates the place of music in French society and suggests that more work should be done to sketch out the particular place of music in all its forms in French history.

This special issue of French Historical Studies proposes to take stock of and advance this historiographical renewal. What can the production and consumption of music tell us about the shifting nature of French identity and the relationships among various constituencies in French history?

We seek a wide range of approaches to reflect the variety of recent scholarship, which includes music from outside the Hexagon. We define music in the most inclusive way to cover art music, religious music, and popular music, as well as its producers, interlocutors, and audiences.

We encourage submissions that assess the changing spaces of musical production, development of music industries, variations in media (sound recording, video, and file sharing as examples), the conditions of circulation. Music remains ubiquitous today in France, but we should look beyond the notion of sonic wallpaper and understand the particular meanings ascribed to music throughout French history. What did music mean to medieval and prerevolutionary listeners, and whom was it for? How did technological changes transform the meaning of music? Does music serve as a form of citizenship for the French?

Submissions on all periods, from medieval to contemporary, are welcome. Transnational perspectives that look at music within global and connected histories are particularly encouraged, but there should be a Francophone aspect to that history to connect it with the journal’s scholarly interests. The journal is also interested in multimedia and digital opportunities for journal articles.

Queries about submission and other matters should be addressed to the guest editors: William Weber (william.weber@csulb.edu) and Jonathyne Briggs (jwbriggs@iun.edu).

To submit an article, visit http://www.editorialmanager.com/fhs/default.aspx. After registering, follow the submission instructions under “Instructions for Authors” on the website. Articles may be either in English or in French but must in either case conform to French Historical Studies style and must be accompanied by 150-word abstracts in both French and English. Manuscripts should be between 6,000 and 8,000 words. For any illustrations, musical scores, and audio clips, authors must obtain written permission for both print and online publication from the relevant persons or institutions.

The deadline for submissions is September 1, 2020.

 

*****************

 

Les éditrices de French Historical Studies lancent un appel à articles pour un numéro spécial sur la musique, à paraître en 2022.

L’histoire de la musique a généralement été étudiée comme une catégorie à part. Elle n’a pas suscité le même intérêt parmi les historien(ne)s que d’autres objets culturels tels que les films ou la littérature. L’historiographie la plus récente éclaire la place de la musique dans la société française et suggère qu’il reste encore beaucoup à faire pour constituer un ensemble de connaissances historiques sur son rôle dans l’histoire.

Ce numéro spécial de FHS voudrait faire le bilan de nos savoirs et les orienter vers des pistes de recherche nouvelles. Qu’est-ce que la production et la consommation de la musique nous disent de la nature évolutive de l’identité française et des relations entre ses divers constituants ?

Nous souhaitons que ce numéro de FHS reflète la grande variété des usages historiographiques de la musique, en France mais aussi dans le monde francophone. Notre conception de la musique embrasse une diversité de genres pour couvrir la musique populaire, classique ou religieuse, mais aussi ses producteurs et productrices, ses praticien(ne)s et ses différents publics.

Les propositions devront prêter attention aux différents espaces de la production musicale, au développement des industries de la musique, aux divers médias (enregistrement sonore ou vidéo, partage de fichiers, etc.) et aux conditions de leur circulation. La musique reste omniprésente dans la France d’aujourd’hui, mais il nous faut regarder au-delà de la musique d’ambiance et comprendre la signification particulière attribuée à la musique tout au long de l’histoire française. Que signifiait la musique pour les personnes au Moyen Age ou dans la France pré-révolutionnaire, et à qui était-elle destinée ? Comment les changements technologiques ont-ils transformé le sens de la musique ? La musique renvoie-t-elle à une forme de citoyenneté pour les Français(es) ?

Toutes les périodes de l’histoire entrent dans notre champ d’investigation, de l’époque médiévale à nos jours. Les perspectives transnationales, qui s’intéressent à la place de la musique au sein d’une histoire globale et connectée, sont particulièrement encouragées, à condition qu’elles intègrent une dimension francophone. FHS est également attentif aux possibilités d’intégrer des dimensions multimédia ou numériques aux articles.

Les propositions d’articles, ainsi que toutes vos questions, sont à adresser à nos éditeurs invités : William Weber (william.weber@csulb.edu) et Jonathyne Briggs (jwbriggs@iun.edu).

Pour soumettre un article, veuillez consulter http://www.editorialmanager.com/fhs/default.aspx. Après vous être enregistré(e), suivez les instructions de la section « Instructions for Authors ». Les articles peuvent être soumis en anglais ou en français, mais, dans les deux cas, ils doivent être conformes au style de FHS, et doivent être accompagnés d’un résumé de 150 mots rédigé à la fois en français et en anglais. Les manuscrits doivent comporter entre 6 000 et 8 000 mots. Concernant les illustrations, les autrices et les auteurs doivent obtenir la permission écrite de les publier sous forme papier et digitale de la part des personnes dépositaires des droits sur ces images ou extraits sonores, ou de la part des responsables des institutions d’où les images et la musique sont originaires.

La date limite pour soumettre les articles est fixée au 1 septembre 2020.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s